[MARX] SARTRE, Jean-Paul (1905-1980)

Tapuscrit original avec correction autographes de la main de Jean-Paul Sartre
S.l.n.d [c. 1957], 1 p. in-4° sur papier pelure

« La méthode marxiste est progressive parce qu’elle est le résultat, chez Marx, de longues analyses…»

EUR 450,-
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

[MARX] SARTRE, Jean-Paul (1905-1980)

Tapuscrit original avec correction autographes de la main de Jean-Paul Sartre
S.l.n.d [c. 1957], 1 p. in-4° sur papier pelure

Précieux fragment d’épreuve avec corrections autographes pour son ouvrage Questions de méthode


« La méthode marxiste est progressive parce qu’elle est le résultat, chez Marx, de longues analyses ; aujourd’hui la progression synthétique est dangereuse : les marxistes paressent s’en servent [servir] pour constituer le réel à priori, les politiques pour prouver que ce qui s’est passé devait se passer ainsi, ils ne peuvent rien découvrir par cette méthode de pure exposition. La preuve, c’est qu’ils savent d’avance ce qu’ils doivent trouver. Notre méthode est euristique, elle nous apprend du neuf parce qu’elle est régressive et progressive tout à la fois. Son premier soin est, comme celui… » [puis Sartre biffe tout le reste de la page : voir photo]


On note au total sept corrections autographes d’ordre typographique de Sartre, en plus du rajout en début de texte et du long passage biffé.
Questions de méthode est un ouvrage de philosophie de Jean-Paul Sartre paru initialement en revue en 1957. Il est ensuite republié avec la Critique de la raison dialectique en 1960

Comme l’indique Sartre, à l’origine ce texte est une commande d’une revue polonaise qui lui avait demandé pendant l’automne 1957 d’écrire un article sur la « situation de l’existentialisme en 1957 ». Ce texte fut ensuite modifié pour paraître la même année dans la revue Les Temps modernes. Ainsi, le texte de base intitulé : Existentialisme et marxisme devint Questions de méthode.