SUE, Eugène (1804-1857)

Lettre autographe signée « Eugène Sue » à l’éditeur Pougin
Paris, s.d, 1 page in-8

« Une proposition qui je l’espère du moins pourrait peut-être vous convenir »

EUR 220,-
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

SUE, Eugène (1804-1857)

Lettre autographe signée « Eugène Sue » à l’éditeur Pougin
Paris, s.d, 1 page in-8
Bris de cachet sur le deuxième feuillet avec manque, sans atteinte au texte

Rare lettre de l’auteur des Mystères de Paris


« Je voudrais beaucoup monsieur avoir le plaisir de vous voir pour vous parler d’une proposition qui je l’espère du moins pourrait peut-être vous convenir. Je suis tellement occupé que je vous serais extrêmement obligé si vous pouviez vous donner la peine de passer chez moi mardy avant midy, pour causer de cette affaire. 
Agréez monsieur l’hommage de ma considération
Eugène Sue »


Eugène Sue est un écrivain français de la première moitié du XIXe siècle. Il est principalement connu pour deux de ses romans feuilletons à caractère social : Les Mystères de Paris (1842-1843) et Le Juif errant (1844-1845).
Le roman feuilleton Les Mystères de Paris est publié par épisode dans Le Journal des débats. Son succès est énorme. Un jour, l’auteur se fait arrêter et emprisonner pour des dettes non recouvrées et cesse alors de publier. Cependant, le préfet de Paris, lecteur assidu des Mystères, attend avec grande impatience les épisodes suivants, mais Eugène Sue refuse de continuer écrire tant qu’il est enfermé. Le préfet décide donc de le libérer moyennant la suite de l’histoire ! Cela n’est pas sans rappeler la magie des Mille et une nuits, conte oriental dans lequel Shéhérazade échappe à la peine capitale. En effet, le sultan souhaite que la belle lui raconte la suite de l’histoire qu’elle a commencé la première nuit, retardant son exécution de mille nuits… jusqu’à l’annuler.