CHATEAUBRIAND, François-René de (1768-1848)

Lettre autographe signée “Chateaubriand” à Delphine de Girardin
Paris, le 1er juillet 1833, 1 p. 1/2 in-4

“Ces personnes qui se disent rieuses et point méchantes sont pourtant de grandes traîtresses”

EUR 1.500,-
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

CHATEAUBRIAND, François-René de (1768-1848)

Lettre autographe signée “Chateaubriand” à Delphine de Girardin
Paris, le 1er juillet 1833, 1 p. 1/2 in-4 sur bifeuillet
Petite déchirure en marge supérieure, sans atteinte au texte

Belle lettre flatteuse de Chateaubriand sur le récit poétique Napoline de Delphine de Girardin


“Je viens de recevoir, madame, un gracieux n° des Causeries que je dois à vos bontés ou à celles de Madame votre mère. J’ai été transporté d’aise quand j’ai lu que l’amie de Napoline aimoit René, mais hélas ! j’ai vite trouvé qu’un amour de roman change avec le livre. Ces personnes qui se disent rieuses et point méchantes, sont pourtant de grandes traîtresses. René est bien fâché, madame, de n’avoir plus que la perruque du maître d’écriture, et d’être le plus vieux de vos adorateurs et admirateurs.
Chateaubriand”


Les Causeries du Monde, journal destiné à un lectorat féminin, est fondé par Sophie Gay. Chateaubriand accuse ici réception du numéro de juin 1833 où paraissait des passages de Napoline qui sera publié à la fin de l’année.

Correspondance vol. IX, p. 263 n°381