CLEMENCEAU, Georges (1841-1929)

Lettre autographe signée “GClemenceau” à Michel Alexandre Gaston Tournier
Paris, le 20 décembre [18]99, 1 p. 1/4 in-8

“Je ne désire rien tant, comme vous le pensez bien que de reprendre le bon combat”

EUR 450,-
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

CLEMENCEAU, Georges (1841-1929)

Lettre autographe signée “GClemenceau” à Michel Alexandre Gaston Tournier
Paris, le 20 décembre [18]99, 1 p. 1/4 in-8
Quelques petites rousseurs, trace de pliure d’époque

Clemenceau annonce quitter le journal L’Aurore, figure de proue du Dreyfusisme, et dont il était le rédacteur en chef


“Mon cher Colonel,
Ma décision a dû vous surprendre moins qu’un autre puisque nous avions déjà échangé des pensées sur la question qui m’a mis dans l’obligation de partir. Je ne désire rien tant, comme vous le pensez bien que de reprendre le bon combat. Encore faut-il que j’en trouve le moyen. Ce sera une joie pour moi si vous venez aux sapeurs-pompiers de Paris. Je vous envoie, en atendant, ma plus cordiale poignée de mains.
GClemenceau”


Entré comme rédacteur au journal l’Aurore en octobre 1897, Clemenceau écrivit sans relâche près de 700 articles dreyfusards. Bien qu’il n’est pas au départ convaincu de l’innocence du capitaine Dreyfus, il entre progressivement dans l’Affaire jusqu’à l’acquittement d’Esterhazy le 11 janvier 1898. Deux jours plus tard est publié le célèbre J’Accuse…! par Emile Zola, dont le titre est trouvé par Clemenceau.

Provenance : Famille Tournier