ELSSLER, Fanny (1810-1884)

Lettre autographe signée « Fanny Elssler » à M. Eli
S.l, le 12 aout 1826, 1/2 p. in-8

« Ne m’en voulez pas trop »

EUR 700,-
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

ELSSLER, Fanny (1810-1884)

Lettre autographe signée « Fanny Elssler » à M. Eli
S.l, le 12 aout 1826, 1/2 p. in-8
Ancienne trace de montage au verso, petites déchirures aux plis

Très rare lettre de la célèbre danseuse autrichienne, alors âgée de seize ans


Dans un français parfois phonétique, elle écrit :

« Agréé je vous prie Monsieur Eli toutes mes remerciements pour la bontée que vous avez eu, de me prêter vos castagnettes, ne m’en voulez pas trop de les avoir garder si long temps. Le volà avec un million de remerciements. Adieu Monsieur Eli.
Fanny Elssler »


Considérée comme l’une des plus grandes interprètes du ballet romantique, Fanny Elssler subjugue ses contemporains par sa sensualité et sa capacité à émouvoir par son jeu d’actrice et magnifier le drame.

Elle est un temps la maîtresse du duc de Reichstadt, liaison qu’Edmond Rostand évoque dans sa pièce L’Aiglon (1900).

Théophile Gautier, qui l’admire beaucoup, la surnomme la ballerine païenne.