HUGO, Victor (1802-1885)

Poème autographe signé « V.H. »
S.l.n.d, 1 page oblong in-4 à l’encre brune
Encadrement sur mesure sous Marie-Louise et verre type musée

“Le poète, inspiré lorsque la terre ignore…”

EUR 4.200,-
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

HUGO, Victor (1802-1885)

Poème autographe signé « V.H. »
S.l.n.d, 1 page oblong in-4 à l’encre brune
Quelques rousseurs. Encadrement sur mesure sous Marie-Louise et verre type musée

Magnifique dernière strophe issue du poème À mes Odes, chef d’œuvre de la poésie lyrique


« Le poète, inspiré lorsque la terre ignore
Ressemble à ces grands monts que la naissante aurore
Dore avant tous à son réveil

Et qui, longtems vainqueurs de l’ombre
Gardent jusque dans la nuit sombre
Le dernier rayon du soleil »


Odes et Ballades, publié en 1828, est le recueil des poèmes de jeunesse de Victor Hugo paru de 1822 à 1827. Le sizain que Hugo reprend ici est issue du poème À mes Odes (première du livre II des Odes), avec une très légère variante et singulièrement plus belle que la version originale. Sur le deuxième vers, le poète remplace le mot « nouvelle » par « naissante ».
Cette combinaison hétérométrique fait apparaître deux alexandrins en rimes suivies puis quatre octosyllabes en rimes embrassées, lui donnant un dynamisme repris sur l’ensemble du poème. Notons que le recueil Odes et Ballades, qui non seulement révéla le talent très précoce de Hugo, lui valut plusieurs prix prestigieux dont le Lys d’or.