JACOB, Max (1876-1944)

Lettre autographe signée « Max Jacob » à un cher confrère
St. Benoît sur Loire, 5 janvier 1927, 1 p. in-4

« Je n’écris plus guère de prose… »

EUR 350,-
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

JACOB, Max (1876-1944)

Lettre autographe signée « Max Jacob » à un cher confrère
St. Benoît sur Loire, 5 janvier 1927, 1 p. in-4
Fentes aux plis, petit manque en marge supérieure sans atteinte au texte

Max Jacob remet son dernier recueil de poèmes à un confrère


« Cher confrère, 
Je n’ai pu vous répondre aussitôt que j’ai reçu votre lettre : ma santé est très mauvaise. Je n’en ai pas moins été très touché de votre offre et m’empresse de vous soumettre mes derniers essais de poèmes. Je n’écris plus guère de prose
Je vous prie d’agréer mes remerciements et l’expression de ma haute estime littéraire. 
Max Jacob
PS : Soyez mon interprète auprès de Soupault qui connait mes sentiments »


Le recueil de poèmes auquel fait ici référence Max Jacob est probablement Fond de l’eau, publié aux éditions de l’Horloge en 1927