SACHS, Maurice (1906-1945)

Lettre autographe signée “Maurice Sachs” à Henry de Montherlant
Paris, décembre 1941, 2 pages in-8

Depuis que je ne suis plus jeune, je n’écris plus aux écrivains

VENDU
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

SACHS, Maurice (1906-1945)

Lettre autographe signée “Maurice Sachs” à Henry de Montherlant
Paris, décembre 1941, 2 pages in-8

Très belle lettre de Sachs, aux magnifiques formules, demandant une rencontre à Montherlant


“Monsieur,
Depuis que je ne suis plus jeune, je n’écris plus aux écrivains, mais “nous avons tellement besoin de belle nature, pour qu’elles nous exaltent et nous approfondissent” qu’on en arrive deux ou trois fois dans la vie à se dire : Il est absurde de vivre à la même époque qu’un tel et de n’avoir pas cherché à causer avec lui.
Sans quoi l’auteur qui a eu de la besogne, ou des plaisirs à satisfaire, ou que des gens nouveaux (et pas très beaux de surcroit) ennuient à juste titre, dit : débrouillez-vous avec mon œuvre.
Cet impérieux besoin de vous rencontrer dans une première fois de la lecture de la Relève du matin, une deuxième fois de celle d’Aux fontaines du désir, et maintenant de celle du livre de Faure-Biguet [Les enfances de Montherlant (de neuf à vingt ans, Plon]. L’émotion que viennent me procurer certaines pages citées (et qui se confond avec elle ressenties il y a quelques mois en lisant “Les Chevaleries”) [Article de Montherlant paru dans la NRF en janvier 1941] est une des plus fortes de ma vie. Et pour la première fois, c’est une émotion à laquelle ne se mêle aucune sensiblerie.
Mais vous pensez bien que je ne vous écris pas pour vous parler de moi, et que je ne désire pas vous voir pour vous parler de moi, à la façon des tout jeunes gens qui ont besoin de s’expliquer, qui ne peuvent pas le faire en famille, qui n’osent pas absolument tout dire aux copains et qui veulent se commenter devant un homme célèbre.
J’ai seulement, mais impérieusement besoin de vous poser deux ou trois questions, car il n’y a qu’à vous qu’il soit intéressant de les poser.
Si, par hasard, vous voulez prendre le temps (une heure) d’y répondre, faites-le dire à votre lecteur fidèle.
Maurice Sachs”


Ecrivain maudit, “juif collabo”, auteur scandaleux, Maurice Sachs laisse une œuvre protéiforme, dont deux récits à la première personne bouleversants de vérité et d’intelligence.