CÉLINE, Louis Ferdinand (1894-1961)

Lettre autographe signée « LFC » et cosignée « Lucette » [au docteur Gentil]
Copenhague, le 31 août [1947], 3 p. in-folio

« Je t’attends avec ta réponse pour abasourdir ces benêts, les confondre, les humilier à mort ! »

EUR 900,-
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

CÉLINE, Louis Ferdinand (1894-1961)

Lettre autographe signée « LFC » et cosignée « Lucette » [au docteur Alexandre Gentil]
Copenhague, le 31 août [1947], 3 p. in-folio
Traces de pliures dues à la mise sous pli d’origine, infimes taches en marge supérieure de la première page

Lettre d’exil inédite dans laquelle Céline tente d’organiser une rencontre parisienne entre son ami le docteur Gentil et son avocat Thorvald Mikkelsen


« Mon cher vieux,
[…] Ypéricon C’est le nom scientifique et danois, et allemand et anglais. Qu’est-il en français ? [le nom français de la plante est le Millepertuis (Hypericum perforatum)]
Pressée fraîche [et] jaune cette fleur rend un sucre violet. Les danois en font grand usage [Céline rajoute en marge supérieure « inutile de te dire que je n’y ai jamais gouté ! »], la font macérer dans l’alcool à 90° et s’enivrent de ce breuvage [qui] prend alors la couleur rose foncée [sic]. Veux-tu reconnaître cette fleur et ce breuvage ? Me dire en quelles régions telle fleur se trouve en France, en quelles régions on se saoul chez nous de la même essence ? Mon amour propre patriotique est en jeu… cette fleur cette plante pousse dans les bois et paraît fleurir pendant tout l’été.
Mikkelsen compte être à Paris début d’octobre. Je te dirai quel hôtel. La récolte des pommes va durer tout le mois de septembre. Il compte en récolter pour 140.000 couronnes. Soit environ pour 6 millions de francs.
C’est un gentil denier mais là-dessous environs les deux tiers de frais et d’impôts. Tu vois que je ne parle pas pour ne rien dire. Le miel des abeilles est rentré. Mais là l’exploitation est humble. En vente il fait trop froid ici pour les abeilles. (Oh ne lui dit pas qu’il fait froid dans le nord !). D’ailleurs il ne nous a pas donné un pot de miel (c’est une de ses bigarreries) Un susceptible ! Tu vas bien t’amuser. Vous vous entendrez à merveille !
[…] Il est ici avocat des ambassades d’Angleterre et d’USA. Donc d’un optimisme absolu. Au-dessous = déni de naïveté. Demi roublardise. Mais un admirable cœur – Ce type est savoureux – avare et généreux etc. Tu connais ces contrastes. Un puceau pour nous
Je t’
attends avec ta réponse pour abasourdir ces benêts, les confondre, les humilier à mort !
Bien affectueusement de nous deux
et bon baisers
LFC
Lucette »


Alexandre Gentil, médecin militaire, est une des figures proches de l’entourage de Céline et de Lucette. Ils se rencontrent au Val-de-Grâce en 1914, puis au Mont-Valérien. Fortement marqué par la boucherie de 14-18, comme Céline, il revient écœuré et très critique. En 1933, Céline le recommande à son ami Charles Bonabel, chirurgien à Beaujon. Sous l’Occupation, Gentil est membre du Cercle européen, comme le fut brièvement Céline. Il héberge des collaborateurs, certains envoyés par Céline. Gentil est l’un des premiers correspondants de Céline lorsqu’il est en prison. En 1945, celui-ci lui recommande sa secrétaire, Marie Canavaggia. Gentil est directeur et propriétaire de la Clinique et Maison de Santé de Nogent-sur-Marne, spécialisée dans le traitement de la thyroïde. Ils ont de nombreux amis communs : Gen Paul, Le Vigan, Jo Varenne… et leurs confrères les docteurs Clément Camus et Auguste Bécard.

Thorvald Mikkelsen avait fait l’acquistion de Klarskovgaard (propriété qui couvrait environ vingt hectares à environ 8 kilomètres de Korsør) dans les années 20. La propriété était limitée au sud par la mer, le Grand Belt, l’une des voies de passage de la Baltique à la mer du Nord, à l’est et à l’ouest par des forêts, et débouchait au nord sur des champs cultivés bordés de haies. Klarskovgaard n’était pas à proprement parler un domaine agricole dont Mikkelsen entendait tirer un revenu. Il l’avait toutefois fait aménager en verger, et en avait confié l’exploitation à un couple de régisseurs qui y vivait à l’année, les Petersen.

On joint :
Un important document dactylographié d’époque, confirmé par ce qui est connu de Céline en septembre 1939 où il demande la reconnaissance de sa réforme n° 1, qui lui permettra par la suite de toucher une pension militaire. À la fin de cette même année, l’écrivain cherche cependant un engagement dans la marine et embarque sur le Chella, à Marseille.
(fentes aux plis et petit manque marginal)

Provenance :
Artcurial, Livres et manuscrits, 10 mai 2011, n°194