GIDE, André (1869-1951)

Lettre autographe signée « André Gide » à Muni
[Paris] 29 décembre 1950, 1 p. in-8, enveloppe autographe jointe

« Une éloquence qui me touche au meilleur endroit du cœur »

EUR 600,-
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

GIDE, André (1869-1951)

Lettre autographe signée « André Gide » à Muni
[Paris] 29 décembre 1950, 1 p. in-8, enveloppe autographe jointe

Émouvante lettre de Gide, l’une de ses dernières, moins de deux mois avant sa mort


« Chère Muni, 
Les fleurs sont merveilleuses, mais les phrases exquises qui les accompagnent leur donnent une éloquence qui me touchent au meilleur endroit du cœur. Je les écoute inlassablement. 
Votre très attentif, 
André Gide »


Au crépuscule de sa vie, la principale préoccupation d’André Gide est désormais la publication de ses dernières œuvres, notamment de son Journal. Malade despotique entouré de ses fidèles, il glisse vers une mort calme, dénuée d’angoisse et sans le sursaut religieux que guettaient encore certains. Il meurt à son domicile parisien, au 1 bis, rue de Vaneau, à l’âge de quatre-vingt-un ans, des suites d’une congestion pulmonaire. Gide prononce ces mystérieux mots sur son lit de mort : « J’ai peur que mes phrases ne deviennent grammaticalement incorrectes. C’est toujours la lutte entre le raisonnable et ce qui ne l’est pas… »

L’actrice Marguerite Dupuy, dite MUNI (1929-1999), joue le rôle-titre d’Amal et la lettre du roi, pièce de Tagore, traduite et adaptée par Gide, interprétée par le Rideau de Paris au théâtre des Mathurins le 15 juin 1949, selon une mise en scène de Jean Marchat.

Tagore, de son vrai nom Rabindranath Thakur (1861-1941), est un écrivain indien. Son œuvre, très éclectique, comprend pièces de théâtre, romans, poèmes, essais, carnets de voyage. En 1913, il reçoit le Prix Nobel de littérature.