JACOB, Max (1876-1944)

Lettre autographe signée « Max Jacob » à Marcel Thiébaut
Monastère de St Benoît-sur-Loire, 16 mai 1924, 2 p. in-8° sur bifeuillet

« Vous avez dégagé le caractère de mes héros mieux que je ne l’ai fait moi même »

EUR 300,-
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

JACOB, Max (1876-1944)

Lettre autographe signée « Max Jacob » à Marcel Thiébaut
Monastère de St Benoît-sur-Loire, 16 mai 1924, 2 p. in-8° sur bifeuillet gris
Traces de pliures d’époque dues à la mise sous enveloppe

Max Jacob salue l’analyse faite de son dernier ouvrage par Marcel Thiébaut, directeur des édition Calmann-Lévy


« Mon cher confrère,
Je suis profondément touché de votre offre et rien ne peut me flatter davantage que de me voir dans une maison que j’ai été habitué à respecter et à aimer dès l’enfance.
En principe, j’accepte avec joie… il y a des contingences, hélas sur lesquelles je dois songer et sur lesquelles je vous écrirai.
L’analyse que vous avez eu la courtoisie de m’envoyer m’a fait un grand plaisir. Vous avez le don de lumière : vous avez dégagé le caractère de mes héros mieux que je ne l’ai fait moi même et l’essentiel du livre vous l’avez mis nettement en relief dans un esprit d’équité bien rare chez les critiques.
De toute façons, merci, mon cher confrère et recevez, je vous prie, mes très distinguées salutations avec l’assurance de mes sentiments de confraternité bien sympathiques et dévouée.
Max Jacob
P.S. n’êtes vous pas le descendant de ce général Thiébaut qui sous Napoléon 1er écrivit ses aventures en Espagne avec tant de talent. »


Max Jacob fait, en début de lettre, allusion à une possible acceptation de sa part d’être publié aux éditions Calmann-Lévy, et dont Marcel Thiébaut est alors le directeur. Cette proposition restera toutefois sans suite, Max Jacob étant sous contrat chez Gallimard depuis 1923.
Il est ensuite très vraisemblable que Thiébaut ait salué la parution de L’Homme de Chair et l’homme reflet, paru à la fin de mars 1924, et ce pour quoi Jacob le remercie vivement dans cette lettre.

Il n’existe pas d’occurrence Thiébaut dans la correspondance de Max Jacob, à l’exception de cette lettre.

Lettre inédite