LAMARTINE, Alphonse de (1790-1869)

Lettre autographe signée “Lamartine” à un ami
S.l [4 avril 1853], 3 pages in-8 sur bifeuillet, enveloppe d’origine

“Je ne sais rien d’Hugo si ce n’est qu’il est à Jersey avec sa famille à ses études”

VENDU
Ajouter à la sélection
Fiche descriptive

LAMARTINE, Alphonse de (1790-1869)

Lettre autographe signée “Lamartine” à un ami
S.l [4 avril 1853], 3 pages in-8 sur bifeuillet , enveloppe d’origine
Quelques taches sur marges, traces de pliures d’époque

Belle lettre de Lamartine revenant avec peine sur l’échec de la Seconde République et évoquant Victor Hugo


Votre nom est pour moi une des consolations du passé et du présent. Ah si nous avions été dix seulement dans un religieux et honnête dévouement la République n’aurait pas sombré dans une tempête de vents contraires et déchaînés. J’espère que nous nous reverrons dans des jours meilleurs.
Je ne sais rien d’Hugo si ce n’est qu’il est à Jersey avec sa famille à ses études.
Je suis bien touché a votre adhésion à la société qui achète mes œuvres après moi pour m’aider a sortir honorablement de la vie par le travail. Elle s’est fondée et signée hier au capital seulement de 450 000 par actions payables en quarts par quarts. […] Je n’ai qu’une Minute au milieu de mes travaux sur 89 et sous secrétaire. […] Envoyez votre fils Le dimanche à midi. Je le recevrai comme tout ce qui me rappelle un des hommes les plus pur et les plus antiques de ces mauvais tems.
Lamartine”


Lamartine joue un rôle important au moment de la Révolution de 1848 , proclamant la République, et assure pendant trois mois un poste au gouvernement provisoire. Il se retire de la vie politique après sa lourde défaite à l’élection présidentielle de 1848, alors que Louis-Napoléon Bonaparte l’emporte. S’en suivra le coup d’état de ce dernier en décembre 1851 et l’instauration du Second Empire. Lamartine demeurera un ardent pourfendeur de ce régime ultra-conservateur et autoritaire.
Alphonse de Lamartine et Victor Hugo, figures majeures du romantisme, étaient très liés tant politiquement que littérairement.

Nous joignons à cette lettre un important ensemble de document dont :
– Une gravure d’époque par Pollet, représentant Lamartine de Buste
– Deux pièces signées, une par Lamartine et l’autre par le duc de Doubeauville en 1860, relatives à la souscription aux Œuvres complètes.
– Une lettre autographe de son père, Pierre de Lamartine, une de sa femme, Elisa de Lamartine et une en son nom d’A. Grasset, plus divers documents.

Bel ensemble