SARTRE, Jean-Paul (1905-1980)

Autograph preparatory manuscript for Les Mots
N.p.n.d [c. 1953-1955], 1 p. in-8°

« I became someone, an Other »

EUR 3.900,-
Add to Selection
Fact sheet

SARTRE, Jean-Paul (1905-1980)

Autograph preparatory manuscript for Les Mots
N.p.n.d [c. 1953-1955], 1 p. in-8°
Some words crossed off. We do purposely transcript only a part of the manuscript.

Precious unpublished preparatory manuscript for Les Mots, one of the densest that can be found of Sartre’s autobiographical masterpiece


« Je ne ressentais rien, toute mon énergie s’absorbait à produire cette mutation dans cette mue. Je fus atteint de distraction chronique ; possédé par mon absence, nulle part je ne me sentis présent tout à fait. Par comédie, par zèle, j’avais été l’enfant le plus sage ; par indifférence, je devins plus docile encore, je me prêtai aux éponges, aux brosses, au gant de crin :  pendant qu’on me bouchonnait, j’écoutais en moi-même le bruit des marteaux qui battaient le fer. Je gagnais tout à cette nouvelle imposture : jusque-là, quand je faisais le héros, je n’oubliais jamais que c’était un jeu, que j’étais un mal-bâti. Bref, je n’y croyais pas. Mais je croyais à ma vocation : cette certitude était d‘autant plus aveugle, d’autant plus inébranlable qu’elle m’était plus étrangère. En parant l’écrivant des plumes du héros. Mais quand. Lorsque je fis forgeais l’alliage du héros et de l’écrivain, je donnais à celui-ci les vertus de celui-là, à celui au second les vertus du premier, au premier la réalité du second. Ma valeur n’était qu’imaginaire : elle devint ma vérité future, je passai du jeu au bovarysme. À considérer les choses du dehors, il va de soi que je ne sortais pas du rêve : héroïsme, génie, vocation, tous ces mots enfantins perdent leur sens dans l’univers des adultes. Mais, au-dedans, il n’en était pas de même :
Je devins quelqu’un, un Autre
[…] »


Sartre began writing the book that would become Les Mots (originally titled Les Affections du cœur) in 1952-1953, then abandoned it in 1956 before resuming it and publishing it in 1963. We know several fragmentary preparatory texts (from one to ten folios for the longest), which are preserved at the BnF and were published in the edition of the Pléiade in a section entitled “Vers Les Mots”
The manuscript we present here, however, remains one of the most valuable that can be found because of its thematic density.

Sartre and “bovarysm”:
It should be noted that this occurrence does not appear in the final text of Les Mots. Sartre, as we know, had a strong interest in Madame Bovary, having read Flaubert’s work many times. For the young Sartre, Flaubert’s work was part of a life project, between the challenge to adults and the children’s comedy (Sartre et la tentation Bovary – F. Noudelmann)

It is finally interesting to observe the unity of this folio, with a ‘beginning’ and an ‘end’, unlike other isolated fragments that we find by the same author.

This manuscript, which has remained unpublished, does not appear in the foretexts of Les Mots (Bibliothèque de la Pléiade, ed. Jean-François Louette, 2010).